Conditions d’évaluation

ASTASA publie un appel à contributions chaque année 1 mois et demi avant la date limite des réponses et 2 mois avant le lancement de la pré-évaluation. Cet appel à contributions concerne la thématique de l’année (soit celle qui se développera au cours des quatre saisons). L’appel à contributions demande l’envoi préalable à la direction de la rédaction d’un résumé de l’article envisagé de 250 mots et une courte biographie de l’auteur de 150 mots.

1. Dans un premier temps, les résumés sont collectés et examinés par la direction de la rédaction d’ASTASA et envoyés à l’ensemble des membres de son comité scientifique.

L’envoi des résumés suppose que les membres du comité scientifique soient informés :

  • du nombre de propositions reçues 
  • du respect de la charte éthique ;
  • des critères d’évaluation à respecter :
  • correspondance avec la ligne éditoriale d’ASTASA ;
  • apport scientifique ;
  • intérêt de la lecture (pertinence du contenu, originalité, singularité de l’approche) ;
  • éveil de la curiosité de l’évaluateur ;
  • qualité de l’écriture ;
  • sérieux des références (auteurs cités, bibliographie) ;
  • citation d’exemples précis.
  • de la demande de formuler des remarques : questions, prescriptions éventuelles à l’adresse de l’auteur.

Chaque pré-évaluateur estimera ainsi article par article s’il est :

  • non recevable
  • recevable avec des recommandations
  • recevable en l’état.

Une réponse argumentée est envoyée à chaque auteur-e autorisant ou non l’envoi de l’article, avec précision de la saison concernée. Elle précise également le nombre de signes attendu (entre 10 000 et 30000 signes) et les normes de publication.

2. Dans un deuxième temps, les articles sont pré-évalués par la direction de la rédaction. Cette pré-évaluation vérifie la conformité des articles avec les exigences formulées lors de l’évaluation des résumés, dans le respect de la charte éthique, à savoir :

  • la correspondance avec la ligne éditoriale d’ASTASA ;
  • l’apport scientifique ;
  • l’intérêt de la lecture ;
  • l’éveil de la curiosité de l’évaluateur ;
  • la qualité de l’écriture ;
  • le sérieux des références (auteurs cités, bibliographie) ;

Ainsi que la prise en compte des éventuelles prescriptions suggérées lors de l’évaluation des résumés. 

La pré-évaluation statue en outre sur :

  • la conformité en termes de nombre de signes ;
  • la structuration de l’ensemble ;
  • la présence d’une problématique argumentée ;
  • la logique du texte ;
  • la qualité d’expression de la langue d’un niveau académique ;
  • l’intérêt des résultats obtenus (analyse des résultats de l’étude, traitement de la problématique, perspectives ouvertes).

Les articles retenus sont destinés à la phase d’évaluation proprement dite.

Faisant suite à la phase d’évaluation des résumés et de pré-évaluation des articles, la phase d’évaluation proprement dite d’ASTASA est une évaluation dite en double aveugle où chaque article est envoyé, anonymisé, à deux relectrices/relecteurs choisi-e-s pour leurs expertises en la matière et qui font partie du comité de lecture.

Chaque thématique a son propre comité de lecture qui est donc renouvelé chaque année (à l’issue de 4 saisons).

Les articles sont numérotés et envoyés pour évaluation anticipant chaque saison concernée. La demande d’expertise est accompagnée de deux documents de travail : une fiche d’évaluation à remplir et l’article dans lequel seront notées les recommandations des experts. Elle est également accompagnée de deux documents de références : l’appel à contribution et les normes de publication.

La fiche d’évaluation référée à un numéro d’article et à un titre, demande l’expertise de :

  • la correspondance avec l’appel à contribution selon la ligne éditoriale d’ASTASA : il sera en particulier vérifié si l’article répond à l’un des axes soulevés dans l’appel à contributions ou bien dégage une autre piste susceptible de traiter le questionnement de l’appel à contributions.

L’expertise fait mention du choix d’un degré parmi les quatre degrés d’évaluation :

a) Publiable en l’état
b) Publiable avec quelques corrections :  voir corrections dans le texte
c) Non recevable
d) Publiable sous réserve de modification : préconisations

Les degrés b et d renvoient à des recommandations, préconisations ou corrections inscrites dans le second document de travail, à savoir le texte de l’auteur-e.

  • la pertinence de l’article relativement à l’exigence d’une revue scientifique dans le cadre de la ligne éditoriale d’ASTASA. Une attention particulière sera apportée à la qualité scientifique de l’article : mise en avant d’une problématique argumentée et fondée sur des références scientifiques, présence d’un réel questionnement, hypothèses identifiées, objectifs de la recherche mis en avant, caractère novateur de l’article, présence d’une introduction pertinente comprenant l’annonce de la structuration de l’article, présentation du contexte, rigueur de la démonstration, présentation de l’approche suivie, présentation de la méthodologie, des outils, du choix des exemples, sérieux dans le traitement des références, choix de ces dernières, définition des termes clefs, présence d’un bilan de la recherche et d’une conclusion pertinente ;
  •  l’apport en termes d’expérience, du choix et du traitement d’exemples précis, esprit critique dans leur étude, illustrations claires et adéquates au contenu, contexte des exemples relevé ; implications théoriques de leur traitement, synthèse et réflexion sur l’apport de l’analyse.

L’expertise fait mention du choix retenu parmi les quatre degrés d’évaluation :

a) Publiable en l’état
b) Publiable avec quelques corrections :  voir corrections dans le texte
c) Non recevable
d) Publiable sous réserve de modification : préconisations

Les degrés b et d renvoient à des recommandations, préconisations ou corrections inscrites dans le second document de travail, à savoir le texte de l’auteur-e.

  • Le respect du format, à savoir la conformité avec les normes de présentation d’ASTASA (voir la page « Normes de publication ») et la présence d’un résumé en français et en anglais. Les illustrations : images ou tableaux seront lisibles et de bonne définition.

L’expertise fait mention du choix fait parmi les trois degrés d’évaluation :

a) Conformité aux normes
b) Conformité partielle aux normes
c) Non-conformité aux normes

Le degré b renvoie à des remarques que l’expert précisera dans la fiche et qui peuvent également être inscrites dans le second document de travail, à savoir le texte de l’auteur-e.

  • L’évaluation porte également sur la qualité de l’écriture de l’article et du style : choix d’un titre adéquat au contenu de l’article, accompagnement de la structuration de l’article par des sous-titres, introduction claire et structurée, écriture de niveau académique permettant une lecture agréable d’un contenu rigoureux avec un choix de lexique approprié, résumé synthétisant le texte en ses idées fortes, résumé en anglais conforme au résumé en français.

L’expertise fait mention du choix fait parmi les quatre degrés d’évaluation :

a) Publiable en l’état
b) Publiable avec quelques corrections :  voir corrections dans le texte
c) Non recevable  
d) Publiable sous réserve de modification : préconisations

Les degrés b et d renvoient à des recommandations, préconisations ou corrections inscrites dans le second document de travail, à savoir le texte de l’auteur-e.

Chaque évaluateur a la possibilité de commenter le texte quant à la pertinence de son contenu, de son originalité, de la singularité de l’approche qui y est développée et d’indiquer en quoi sa curiosité a été piquée et son intérêt éveillé.

Les expertises sont récoltées par la direction de la rédaction d’ASTASA et envoyées sans mention des noms des experts, aux auteur-e-s sous la forme des deux fiches d’évaluation et des deux documents d’articles annotés, afin que les auteur-e-s reprennent le cas échéant leurs articles. En cas de désaccord entre deux experts, un troisième expert sera sollicité. Au retour des articles repris, une relecture sera effectuée par la direction de la rédaction avec l’appui du comité scientifique afin de vérifier la conformité avec les exigences de l’évaluation en particulier sur les points soulignés dans les expertises effectuées, ainsi qu’une relecture par un relecteur professionnel attaché à ASTASA. Les articles pourront alors faire l’objet d’un dernier envoi aux auteur-e-s avant publication.

Concernant le respect ou le manquement à l’éthique, consulter la page « Charte éthique ». Cette charte édicte les fondements d’ASTASA et les règles essentielles de son fonctionnement. Rappelons toutefois ici, qu’en cas de doute sur le respect des normes scientifiques (plagiat, falsification des résultats), la direction de la rédaction se réserve le droit de soumettre le texte à un logiciel de détection ; que dans le cas où le plagiat est avéré, l’auteur se voit signifier un refus immédiat de publication de son texte et un avertissement. En cas de récidive, l’auteur est définitivement interdit de publication dans ASTASA.

Comités de lecture

2020-2021

Saison 1 : Hervé Fischer, Cécile Croce, Nicolas Nercam, Franck Bauchard, Thierry Pozzo, Corinne de Thoury.

Saison 2 : Bernard Lafargue, Alain Kiyindou, Corinne de Thoury, Bruno Nassim Aboudrar, Franck Bauchard, Norbert Hillaire, Roland Salesse (+ Cécile Croce en pré-évaluation).

Saison 3 : Valérie Arrault, Corinne de Thoury, Hervé Fischer, Norbert Hillaire, Bernard Lafargue, Roland Salesse, Yann Toma (+ Cécile Croce et Marie-Laure Desjardins pour la pré-évaluation).